Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lafarandoledeslivres.com

lafarandoledeslivres.com

Menu
La plus que vive

La plus que vive

 

Christian Bobin perd sa compagne, son aimée. Elle n'a que quarante-quatre ans.

Ce livre est une ode à cet amour disparu, mais toujours là : à Ghislaine. C'est un dialogue où il dépeint les  jours heureux qu'ils ont vécu ensemble même s'ils ne vivaient pas ensemble, les  petits riens de la vie qui font qu'elle était savoureuse ,  la force de la joie. Il parle aussi du manque de l'être aimé : " on peut donner bien des choses à ceux que l'on aime. Des paroles, du repos, du plaisir. Tu m'as donné le plus précieux de tous : le manque . Il m'est impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore"  

Il parle aussi de la souffrance, de la mort , de la jalousie, l'éternité, la place de la mère auprès un enfant , ainsi que du père (dont je ne suis pas d'accord ). Il parle des hivers et des étés, de la neige et du lac de Montaubry. 

La sensibilité de l'auteur transparaît. Il veut honorer cette femme en la faisant vivre encore et pour ce faire, il n'ira pas sur sa tombe, mais plutôt dans les endroits qu'ils aimaient fréquenter. C'est un bel hommage qu'un homme fait à une femme . Pour moi, ce livre est une vraie délicatesse.

 

Christian Bobin " La plus que vive " Ed Folio