Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lafarandoledeslivres.com

lafarandoledeslivres.com

Menu
Banco

Banco

Ce n'est pas un livre récent, mais j'étais vraiment intéressée par l'histoire d'un homme qui part de rien et arrive à construire sa vie, surtout après une période de prison.

 Vous vous souvenez surement de "Papillon " cet homme condamné injustement pour un crime advenu en France pour lequel il fût condamné à perpétuité. Cet homme est Henri Charrière. Dans "Papillon", il nous décrivait son évasion d'un bagne à Cayenne. Dans "Banco", il nous livre la continuité de sa vie après cet évasion. 

Et cela ne fût pas tout rose :

En effet, il s'évade du bagne de Cayenne,  mais il est rattrapé et emprisonné encore une fois dans un bagne et cette fois ci, c'est au Venezuela. Au bout de treize ans , il en sort , libre , prêt à se venger. Il veut travailler mais il se rends compte très rapidement que cela va être difficile car gagner sa vie honnêtement ne rapporte pas beaucoup. Au fil des rencontres, il va tour à tour travailler dans des mines, être joueur de cartes… Mais son envie de vengeance est toujours là et cela le mine.

Ce qui le sauve, c'est une femme. Elle va lui apprendre la compassion, pour soi et pour les autres et c'est avec elle qu'il va construire sa vie. Il va travailler dur, dans différents métiers et cela va  lui permettre de revoir sa famille en Espagne d'abord, puis en France.

Sa vie restera une vie d'aventures, où ce qui tenté est plus intéressant que le résultat.

Ce récit est un beau récit de résilience. Il n'y est pas arrivé seul, mais il a sût pardonner à ses accusateurs  pour vivre en paix avec lui même et avec les autres. 

Ecrire ce livre lui a permis de dire sa vérité, de rencontrer des auteurs qu'il n'aurait pas rencontrer, de lui permettre de faire un travail de reconstruction. Et l'aventure s'est poursuivi de nouveau ensuite.

C'est un livre aussi sur le courage de vivre vraiment, de ne pas se laisser scléroser par le discours générale de peurs et de craintes. Osons , ne pas s'arrêter d'oser, car même si c'est un échec, cela vaut la peine pour l'expérience vécue.

 

Henri Charrière " Banco "  Ed Robert Laffont