Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lafarandoledeslivres.com

lafarandoledeslivres.com

Menu
C'était mieux avant

C'était mieux avant

Après "Petite Poussette ", Michel Serrres signe une suite pleine de délicatesse et d'humanité. Ce dont souffre le plus les gens, ce sont le manque de relations humaines qui étaient bien présentes avant. C'est presque la seule chose qu'il regrette (avec l'entrée des villes sans magasins )

Pourquoi regretter le passé lorsque l'on voit ce qui a été fait : les guerres et famines  ont décimées notre pays de tout temps. L'homme a été pire qu'un animal pour lui même. Crimes contre l'humanité et génocides ont traversés le 20 ème siècle.  

 C'est par le  travail, dos courbé, sur la terre que l'homme a vécu chichement pendant longtemps. Il en a fallu du temps et de la modernité pour qu'il puisse travailler dans de meilleurs conditions. Et que dire de la condition de la femme concernant le but de sa vie : elle a pu aller travailler et s'affranchir d'une tutelle qu'elle ne souhaitait pas toujours.

Les conditions de santé aussi ont bien changées. Les gens vivent vieux dans de meilleurs conditions (maisons  salubres, sans courant d'air ).Le progrès de la médecine permet d'augmenter l'âge moyen de tous les concitoyens. L'alimentation s'est améliorée, notre confort aussi.

Ne pas regretter un âge que l'on croit d'or tout seulement car on vivait ensemble.

J'ai beaucoup aimé ce lire car écrit par un "grand père " lucide , qui a traversé des guerres et qui n'a pas été nostalgique. Plutôt lucide sur une époque. Beaucoup de personnes restent fixées sur le passé car elles l'idéalisent. Ce n'est pas le cas de Michel Serres.

Michel Serres " C'était mieux avant " ED Le pommier