Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds

Jon Kalman Stefansson est un auteur islandais qui a vécu à Reykjavik et à Keflavik.

Il nous entraîne dans son beau pays. Le temps est omni  présent. Tous ses aspects sont décrits et il semble que le temps soit un personnage à part entière, tant cette notion semble tout imprégner ; aussi bien les êtres que les paysages.

Ari, le personnage principal, revient au pays après deux ans d'absence. Toutes une foule de souvenirs va resurgir et nous emmener dans son histoire sur trois générations. Il a d'abord Oddur, son grand père grand marin respecté par tous et sa femme Margret. Puis son père Jakob avec laquelle il a tant de mal à parler ; surtout après le décès de sa mère et la venue de sa belle mère. Enfin, sa propre histoire et la séparation avec sa femme qu'il aime toujours. Tout ce récit se fait grâce à son meilleur ami.

Ce livre n'est pas seulement un livre sur une histoire ; il est aussi comme une poésie. Les phrases se répètent, se répondent. Stefansson parle de tout, de l'amour, du temps, du bonheur, du sens de la vie,de la mort, des regrets, de la musique. C'est une fresque sur notre époque, mais aussi sur  celle qui nous a précédé. Cela nous revoit à ce que nous sommes et au poids de notre héritage. 

Quelques extraits :

" les souvenirs sont de gros blocs de pierre que je traîne derrière moi - ce sont les regrets qui pèsent le plus lourd"

" en quel pays demeure notre éphémère bonheur ?"

" un monde sans musique est comme un soleil sans rayon,un rire sans joie, un poisson sans eau, un oiseau sans aile. Cela revient à être condamné à un séjour sur la face cachée de la Lune, avec vue sur les ténèbres de la solitude"

" Pleurons nous parce que le langage est imparfait, et qu'il échoue à sonder le tréfonds de la vie, qu'il n'entre qu'à mi-chemin dans les failles les plus profondes, les larmes ne viennent-elles que lorsque les mots s'interrompent, sont-elles des messages sortis de l'abîme, de l'abîme insondable et pur ?"

" Ecouter de la bonne musique revient à marcher vers le bonheur."

" Nous mourons quand la souffrance est devenue plus grande que la vie"

Jon Kalman Stefanson D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds Edition Folio